05.56.59.02.92 contact@odgmedoc.fr

Observatoire des vins

 

 

Les étapes de l’Observatoire

La réflexion

Afin de ne pas partir d’une page blanche et de pouvoir être concret rapidement, il a été décidé de s’inspirer de travaux déjà menés que ce soit en interne à l’ODG, ou dans d’autres ODG de Bordeaux et hors-région.

Sources :

Podcast des rencontres Vin, Droit et Santé sur le goût du vin proposé par la Cité du Vin. Particulièrement les interventions de Gilles de Revel et de Coline Leriche.

La méthodologie travaillée par Coline Leriche pour les AOC du Languedoc

Les travaux menés par l’ODG EN 2010 sur un profil “Médoc fun”

 

Les prélevements

Les prélèvements sont en cours. Les producteurs d’AOC Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc sont invités à inscrire à l’étude l’intégralité de leur gamme.

Pour cette étape importante Sébastien Couthures, responsable de la commission technique et avenir de l’ODG souhaite passer un message aux producteurs « Plus de vins seront prélevés, plus l’étude aura de pertinence. Nous incitons l’ensemble des producteurs à jouer le jeu car ce recensement de notre offre va nous permettre de nous projeter pour l’avenir. Il n’y a que des aspects positifs à présenter ses vins. Aucune sanction ne découlera de cette étude et l’anonymat des vins sera respecté ».

Le prélèvement s’accompagne d’un formulaire à remplir en ligne. Ce formulaire rempli en quelques minutes permet de connaître l’itinéraire technique du vin et ses marchés.

Le shooting photo

Tous les vins prélevés font l’objet d’un shooting photo de leur packaging.

Cette étape permettra de connaître les informations fournies au consommateur et d’étudier le packaging (couleurs, design…).

La première dégustation

Chaque vin sera dégusté au moins une fois par un jury de professionnels (Vignerons en majorité mais aussi œnologues-conseils, courtiers et négociants).

Cette dégustation visera à extraire des vins très « marqueurs » dans chacune des catégories fixées par l’ODG : Traditionnel, Moderne et Inadapté aux principaux marchés (au regard des dégustateurs).

La seconde dégustation

Elle s’adressera aux prescripteurs, cavistes et grossistes notamment, et aux consommateurs.

Les vins « marqueurs » leur seront présentés.

Les réactions aux packagings seront aussi interprétées.

Tout comme la notion de prix estimé.

Cette deuxième étape permettra de croiser la vision professionnelle et la vision consommateur afin d’ajuster les résultats et les préconisations.

Etude statistiques

A partir des données recueillies de nombreuses statistiques pourront être tirées permettant à l’ODG d’orienter ses futures décisions en termes de préconisations, de communication et de système de contrôle.

Accompagnement

Un accompagnement sera proposé aux producteurs dont les vins semblent ne plus être adaptés en termes de profil ou de packaging. Cet accompagnement sera bien sûr conditionné à la volonté du producteur concerné.

Vous êtes producteur, comment participer?

Fournir des bouteilles

Pour vous faciliter les démarches nous organisons des tournées de prélèvements par commune.

  • Si vous n’avez pas encore reçu d’avis de passage, votre commune n’a certainement pas encore fait l’objet d’une tournée. Toutefois, vous pouvez commencer à préparer vos bouteilles et à remplir le formulaire en prévision du prélèvement.
  • Si vous avez reçu un avis de passage et que la date de la tournée est déjà passée, vous pouvez encore livrer vos vins directement à l’ODG Médoc, 18 quai Jean Fleuret – 33250 PAUILLAC.

Rappel des critères sur les vins ;

  • Vins rouges tranquilles en AOC Médoc, Haut-Médoc ou Listrac-Médoc.

Mais aussi en AOC Bordeaux, IGP Atlantique ou Vin Sans IG s’ils sont produits sur des parcelles et avec des cépages autorisés dans les 3 AOC.

  • 3 bouteilles par vin présenté
  • Il faut privilégier le millésime 2018 si les bouteilles sont disponibles avec leur habillage définitif.

Si ce n’est pas le cas privilégier le millésime 2016 et si ce n’est pas possible le millésime le plus récent à la vente actuellement.

Remplir le formulaire

Afin de nous permettre d’étudier l’Offre “Médoc” de manière détaillée nous avons besoin d’éléments complémentaires aux bouteilles.

Itinéraire technique, marchés visés, ordre de prix… tous ces éléments sont importants pour nous permettre de mener l’étude à bien.

Pour vous faciliter les démarches (et nous les faciliter aussi) nous avons créé un Formulaire remplissable en ligne.

Pour ceux qui ne peuvent le remplir que sur papier nous mettons une version pdf à disposition mais nous vous serions très reconnaissants de privilégier la version en ligne.

Participer aux dégustations

Si vous êtes en capacité de déguster entre 40 et 50 vins par séance de dégustation (avec des pauses) nous serions heureux de vous compter parmi les dégustateurs professionnels.

Pour vous inscrire merci de d’envoyer un message à Stéphane Cros – sc@odgmedoc.fr

Vous êtes un professionnel du vin?

Si vous êtes caviste, grossiste, sommelier, négociant, courtier, oenologue conseil…

Votre vision nous intéresse et votre participation serait un atout pour notre étude.

N’hésitez à pas à soumettre votre inscription ou a demander des informations complémentaires à Stéphane Cros – sc@odgmedoc.fr

 

Le contexte

Depuis 2018, constatant que certains indicateurs économiques se dégradaient l’ODG a entamé une réflexion.

Cette introspection, menée avec l’aide des courtiers et des négociants a soulevé des questions sur l’offre des vins (qualité, image, adéquation à la demande) et sur la difficulté de l’appréhender dans sa globalité.

De ces interrogations est née, fin 2019, l’idée d’un Observatoire des vins, un outil qui ne servirait pas à contrôler les vins mais bien à les analyser.

Les objectifs de cette étude sont multiples (cf. schéma), le principal étant de parvenir à détromper le consommateur sur le caractère « inaccessible » des vins du Médoc qu’il s’est construit depuis des années.

Objectifs pleinement confortés par l’importante étude de notoriété menée à la demande de l’ODG sur les AOC Médoc, Haut-Médoc et Listrac-Médoc. Étude qui s’est achevée tout récemment après un an de travaux.

Aujourd’hui l’idée s’est concrétisée et les premières étapes de mise en œuvre de l’observatoire ont démarré.